Ultramedia, le Mag - 2 : Printemps - Été 2015

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Icônes d’actions

Diverses icônes d'action signalent une interactivité spécifique. Elles permettent d'accéder à différents types de contenus, renvoyer vers de liens externes…

Diverses icônes d'action signalent une interactivité spécifique. Elles permettent d'accéder à différents types de contenus, renvoyer vers de liens externes…

1. Vidéo
2. Encadré
3. Son
4. Citation
5. Chiffres-clef
6. Diaporama
7. Lien externe
8. Partager
9. Commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cette page, soyez le premier !

Écrire un commentaire

Fermer la fenêtre des commentaires
4LTROPHY16.jpeg L‘équipage des Twobirds au coeur du désert marocain

Le parcours des Twobirds en vidéo

4LTrophy-carte.jpg
Le tracé de la course

Le 4L Trophy en chiffres

2 318 étudiants âgés de 18 à 28 ans


1 159 4L


250 organisateurs


6000 km parcourus, depuis Biarritz jusqu’à Marrakech


18 132 € récoltés pour l’association Enfants du désert


57 tonnes de fournitures scolaires

L'association Enfants du désert

Créée en 2005 par Laetitia & Manu Chevallier, cette association vient en aide aux enfants du Sud-Est marocain : construction d’écoles, distribution de fournitures scolaires, création de jardins d’enfants…

Les étudiants du 4L Trophy participent à cette aventure humanitaire en apportant du matériel scolaire, sportif et médical (en moyenne 50 kg/équipage). Les fournitures sont déposées en début de course, lors de la cérémonie de remise des dons.

En savoir plus : http://enfantsdudesert.org

Retour En avant

Raid humanitaire

Sur la route du 4L Trophy

La 18e édition du 4L Trophy s’est achevée le 28 février 2015. Cette année encore, des tonnes de fournitures scolaires ont été acheminées au Maroc par des étudiants venant de toute l’Europe. Rencontre avec les Twobirds, l’équipage lyonnais sponsorisé par l’agence, qui a terminé à la 4e place du classement féminin.

« C’est une aventure formidable, humaine et solidaire, on n’avait jamais vu ça. Les enfants au bord de la route, l’entraide entre les trophistes, le désert -et même la neige !- tout est extraordinaire », racontent Céline Leroux et Floriane Garidelli de Quincenet, qui sont rentrées à bon port après 10 jours de course dans le désert marocain et presque autant pour revenir à Lyon.


Pour Floriane, en dernière année de Bachelor à Bellecour Ecoles d’Art, participer au 4L Trophy était une évidence, une histoire de famille même. Depuis toute petite, elle accompagne en effet son père sur des rallyes. Elle entraîne son amie Céline, 30 ans, dans son projet.


Le parcours des Twobirds en vidéo


Les mains dans le cambouis


« On a eu 3 mois pour tout préparer : trouver la voiture, les sponsors, etc. C’était un peu juste mais on a réussi à s’organiser », expliquent‑elles.

Première étape : acheter une 4L. Ce qui n’est pas une mince affaire, car les anciens trophistes revendent souvent leur voiture à un prix exorbitant. Mais elles ont la chance de tomber sur un passionné, qui leur cède un véhicule en bon état pour une bouchée de pains. Rapidement, elles baptisent leur 4L la « trotromobile ».


Le 4L Trophy en images


Aidées d’un mécanicien, elles apprennent les rudiments de la mécanique, pour pouvoir se débrouiller en cas de problème et passer le contrôle technique “version 4L Trophy”. Leur plus grosse galère technique ? « C’était juste avant le début de la course, lorsque le cadran avant droit a lâché. On a cru qu’on ne pourrait jamais partir de Biarritz. Heureusement, un garagiste d’Albi nous a sauvé. Non seulement il nous a changé immédiatement la pièce, mais en plus il nous l’a vendue au prix coûtant. Cela résume bien l’esprit du 4L Trophy : une entraide permanente. »


Le désert marocain, terre de rencontres


L’aventure humaine, c’est d’ailleurs ce qu’elles retiennent le plus de cette expérience. Comme cette rencontre improbable avec un pompiste marocain qui leur parle de Saint‑Etienne. Ou encore ces hordes d’enfants qui attendent de voir passer le cortège de voitures. « C’est plutôt sympa de voir que la caravane est attendue, même si certaines situations paraissent faussées ou un peu protocolaires », concèdent‑elles.


Il faut dire qu’avec 250 organisateurs (médecins, mécaniciens, équipes de la Croix‑Rouge…), la course est sécurisée et très bien encadrée.


Le 4L Trophy en chiffres


Tous les chemins mènent à Marrakech


Mais le 4L Trophy, c’est aussi une course d’orientation. L’objectif n’est pas d’être le plus rapide, mais de faire le moins de kilomètres pour rallier Marrakech en partant de Biarritz. A l’aide d’une boussole et d’un roadbook, les deux jeunes femmes calculent le trajet le plus direct, quitte à s’éloigner parfois des sentiers battus.


Au terme des 8 étapes, elles finissent 4e du classement féminin, 27e du général. Une sacrée performance : « On n’était pas venu dans la perspective de faire un résultat mais plutôt pour apporter des fournitures scolaires à l’association Enfants du désert. En fait, on a été un peu surprise, le 1er soir, de voir qu’on figurait parmi les 30 premiers du classement. Du coup, on a décidé de jouer aussi le jeu de la course. » De quoi donner des idées à Floriane, qui se verrait bien participer au Trophée des gazelles.


Mais avant de troquer leur 4L contre un 4x4, les deux jeunes femmes vont devoir affronter un autre défi de taille : leurs examens de fin d’année.


L'association Enfants du désert

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logo-splash-bleu-V2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même